La lentille contact sclérale : une révélation en matière de confort visuel

La lentille contact sclérale

Publié le : 07 janvier 20247 mins de lecture

Les lentilles de contact sclérales sont utilisées pour des besoins spécifiques. Elles sont faites sur mesure et ont vocation à résoudre des problèmes d’ordre visuel, spécialement le confort visuel. Cet article aborde cette question en détails.

Spécificités des lentilles sclérales

Dans le domaine des lentilles de contact traditionnelles, on distingue deux catégories principales. Il s’agit des souples et des rigides. Les lentilles sclérales sont recommandées pour des circonstances bien précises. Elles sont classées dans la catégorie des lentilles rigides. Découvrez des lentilles adaptées à vos besoins sur dencott.com.

La particularité de ces lentilles réside dans leur plus grande dimension que celles qui sont conventionnelles et qui se placent sur la cornée. Face aux problèmes de vision causés par diverses irrégularités cornéennes, elles permettent d’apporter une solution d’une efficacité reconnue.

Le diamètre des plus petites lentilles sclérales se situe à environ 14,5 mm. Celui des plus grandes peuvent s’élever à 24 mm. Les lentilles dont le diamètre ne dépasse pas 18 mm sont qualifiées de mini-sclérales. En tout état de cause, même les plus petites lentilles sont conçues pour recouvrir l’intégralité de la surface cornéenne. En moyenne, le diamètre de la cornée atteint, en effet, 11,8 mm.

Il existe aussi les lentilles cornéo-sclérales. De diamètre compris entre 13 et 15 mm, elles font partie de la catégorie de verres perméables au gaz. Elles sont un intermédiaire entre les lentilles ordinaires et les mini-sclérales en termes de diamètre.

Avantages par rapport aux autres types de lentilles

Parmi les personnes qui portent des verres de contact, les lentilles souples sont généralement la solution la plus plébiscitée. Cela s’explique par le fait qu’elles sont confortables et qu’elles se trouvent à un prix raisonnable.

Il arrive cependant que ces lentilles ne soient pas adaptées à certaines situations. Dans ce cas, on peut envisager de porter d’autres types de lentilles. En l’occurrence, il y a les lentilles hybrides, les petites lentilles semi-rigides et les lentilles sclérales.

Les lentilles sclérales ont des caractéristiques propres. Elles présentent ainsi une largeur plus grande que les lentilles souples. De plus, c’est sur la sclère qu’elles doivent être placées, ce qui correspond au blanc de l’œil. L’avantage ici est que cette partie de l’œil offre une sensibilité moindre que celle de la cornée.

Les lentilles souples ont la particularité d’être moulées par rapport à la surface de l’œil. Pour les lentilles sclérales, il en va différemment. En effet, celles-ci présentent un dôme au niveau de la cornée, ce qui signifie qu’il n’y a pas de contact à cet endroit.

Grâce à cette caractéristique, il est possible de récupérer les larmes sous le verre de contact et de compenser les irrégularités. Par ailleurs, cela permet d’obtenir une surface optique supplémentaire. Il convient de noter que les lentilles sclérales sont personnalisées. Leur conception repose sur l’anatomie et les besoins spécifiques de leur utilisateur.

Les domaines d’application des lentilles sclérales

Dans plusieurs situations, le recours aux lentilles sclérales est vivement recommandé. Cela est notamment le cas lorsque l’on vient de subir une intervention chirurgicale au laser. Dans cette hypothèse, des irrégularités peuvent apparaître au niveau de la cornée. Cette dernière peut également prendre une forme trop plate. Le port de lentilles souples, dans ces conditions, se révèle impossible.

Les personnes atteintes de kératocône présentent une déformation de la cornée. La forme sphérique de cette dernière tend au fil du temps à devenir conique. La vision est affectée et les lentilles sclérales constituent alors une solution correctrice efficace à ce problème.

Dans l’éventualité d’une greffe de la cornée, la surface de celle-ci a tendance généralement à manquer de régularité. Une paire de lunettes se révèle ici peu satisfaisante, alors que les lentilles de contact sclérales s’y prêtent parfaitement.

Les lentilles souples ne conviennent pas si l’on souffre de sécheresse oculaire. Les lentilles sclérales, quant à elles, s’avèrent tout indiquées dans la mesure où elles laissent un espace avec la cornée. De cette manière, les larmes y sont piégées et cela contribue à humidifier les yeux secs.

Ce type de lentilles permet d’assurer la correction d’un astigmatisme sévère, c’est-à-dire au-delà de 2,75. En effet, la correction apportée par les lentilles souples ne dépasse pas 2,75 pour leur part. En outre, il faut savoir que les lentilles souples sont dotées dans leur partie inférieure d’un prisme ballast.

Celui-ci a pour rôle de maintenir l’équilibre des forces au bon endroit en permanence. La vision est ainsi corrigée convenablement, mais, il y a parfois des dysfonctionnements. Avec la lentille torique, la stabilité de la lentille est assurée en raison de courbures d’une grande précision.

Précautions d’usage

Le port des lentilles sclérales ne présente que peu de différences avec celui des lentilles souples. Il y a néanmoins des précautions d’emploi particuliers dont il faut tenir compte. Ainsi, elles ne peuvent pas être gardées lorsque l’on dort. Leur durabilité est comprise entre deux et trois ans, sachant qu’un contrôle annuel est nécessaire.

Il est possible de les porter toute la journée. Lorsqu’on les retire, il faut les immerger dans un bain de solution au peroxyde. La lentille doit être remplie de solution saline avant son port.

Il convient d’utiliser une suce pour placer et retirer la lentille. Il est à noter que le diamètre important et la rigidité de ce modèle de lentille rendent difficile son insertion dans l’œil au départ.

Plan du site